Odette ?

Il y a des fois où la magie de la création opère…

En achetant ce tissu plutôt original sur un groupe de vente d’un célèbre réseau social, j’avais une idée bien précise de ce que je voulais : juste le devant avec le panneau, le dos en noir avec des manches courtes qui n’en sont pas vraiment.

Oui mais voilà, quand j’ai une idée je n’ai pas toujours le patron adéquat, et je n’avais pas envie de foncer tête baissée à l’aveugle dans ce projet. Je ne suis pas encore très fortiche pour le patronnage. Je me suis armée de patience !

J’ai saute de joie en voyant le modèle Odette de la maison Victor seulement quelques semaines plus tard, c’est exactement ce que je voulais, ce sera parfait ! Même si il doit être fait dans un tissu extensible.

Mon tissu n’étant pas extensible j’ai donc fait la taille au dessus de ce que je fais habituellement, doublé le devant, et fais l’encolure avec un biais rapporté. Le tour était joué !

Quelle satisfaction quand le résultat final est identique à ce qu’on imagine : unique et original = jubilation totale !

Top Crystal

Lors de mon dernier article, je vous avais promis la présentation d’un haut jaune !

Il est fait depuis longtemps, mais le froid sibérien s’étant installé, je n’avais pas encore eu l’occasion de le mettre. Et comme je suis rentrée en mode « hibernation », j’avais mis un peu de coté mes aventures couturesques !

Le soleil refait surface avec de bonnes températures, c’est le temps idéal pour ce petit haut qui me donne l’air d’un tournesol ! Total look jaune avec les boucles d’oreilles et les baskets assorties, j’adore 😉 Il s’agit du top crystal du magazine La maison victor édition Février-Mars 2017, absolument dans l’air du temps avec ses volants !

J’ai supprimé le volant du devant car j’avais peur de l’effet « trop »…. Et je ne regrette pas mon choix ! Cousu dans une sorte de mousseline polyester trouvée chez les Coupons de St pierre, j’ai doublé le devant car c’était beaucoup trop transparent. Les explications du patron sont faciles à suivre, et les finitions super sympas à réaliser : un biais replié aux cols et aux emmanchures. Je ne connaissais pas cette façon de faire et j’ai adoré ! J’ai fait un ourlet invisible à la main pour que ça tombe bien. Pour info : on pourrait se passer de l’ouverture de derrière et de sa petite agrafe.

Le pantalon est aussi fait maison d’après un modèle du magazine hors série Modes et travaux de l’année dernière. J’ai utilisé un satin de coton bleu marine, venant de chez St pierre également, qui malgré le nom « satin » ne brille pas du tout et c’est tant mieux ! C’est un tissu très facile à coudre, j’aime bien cette matière qui est agréable à porter et à entretenir. Du coup, j’ai le même en vert et en noir !! Rien de compliqué pour ce modèle, les explications sont claires et détaillées. J’aime la taille haute et le coté un peu slim du bas.


Vous l’avez compris, je suis conquise des modèles choisis et des matières utilisées, je crois que c’est une de mes tenues fétiches !!

Maintenant place à ma créativité et à une couture pour quelqu’un d’autre que moi ! On m’a fait 2 demandes particulières de couture : un déguisement et une robe pour un mariage mais en modifiant totalement le patron ! Je suis à fond sur le projet. A suivre …

 

 

Ensemble printanier !

C’est le printemps, on est vendredi et il fait super beau (j’aime particulièrement quand il fait beau le vendredi, ça met tout le monde de bonne humeur pour attaquer le weekend, ça sent limite les vacances, l’apéro et tout ce qui va bien !) et comme ça dure depuis plusieurs jours, ça donne envie de quitter bottes-manteaux-echarpes-et toute la panoplie de l’hiver.

C’est chose faite avec cet ensemble printanier que je porte aujourd’hui. J’adore être habillée 100% fait main, sensation de fierté absolue.

Le pantalon est issu d’un Burda de l’année dernière. J’avoue je fais des infidélités à Victor 😉 et non sans mal ! Rien de particulier une fois la crise de nerfs et l’arrachage de cheveux passes avec un patron horrible à recopier et des explications plutôt succintes voire mal faites. Bref. Je l’ai fait l’année dernière mais peu porté donc pas présenté. C’est une sorte de jupe-culotte qui tend vers le pantalon, fait en jean provenant des Coupons de St Pierre. Agréable à porter mais difficilement associable à cause du bouffant de devant du aux pinces.

Et pourtant cette nouvelle blouse se marie à merveille avec ! Bonne longueur, bon tombé la totale « jambon-beurre-cornichon »!

J’avais envie de couleurs, de motifs… Je suis servie ! Ca flash et j’adore. Le tissu vient du même endroit que le jean. 

Pour le patron c’est free-style ! J’avais une idée bien précise en tête, mais pas de patron. J’ai donc fait un mix de plusieurs modeles que j’avais sous la main et je suis plutot contente du résultat, même si j’avais un fort doute concernant la longueur. Ça me paraissait un peu court mais avec ce pantalon taille haute c’est parfait ! Il ne fallait pas plus long. J’ai fait des manches 3/4 que l’on peut relever grâce à une pâte de boutonnage. La classe!

Ourlet simple, et encolure basique. Le pli du devant n’est pas assez prononcé à mon goût et pour les yeux de lynx, je vous confirme les perroquets ont la tête en bas 😵 bravo ! Quoi ? Vous n’avez rien vu ? mince…

Tant pis pour les perroquets, je suis bien dans cet ensemble, prête pour profiter de cette belle journée.

Bon weekend à tous, pour moi ce sera carnaval avec la batuk et les supers danseuses afro !  et à bientôt, car un nouveau haut jaune est en cours 😁

Pull (Fred ?) Aster !!

Je m’étais enflammé lors de mes derniers posts avec 2 articles en une semaine ! Après cette absence me revoilà !
Faut dire que les fêtes sont passées par là, et janvier a été un peu morose avec le mauvais temps, beaucoup de neige, puis froid sibérien, sans parler de la pollution (blablabla). Mais les projets n’ont pas faibli, et aujourd’hui je ne vous présente pas 1 mais 2 créations. Oui-oui 2 ! Tant qu’à faire on gagne du temps !!

Désolée je vais encore vous parler du magazine La maison victor, mais c’est mon chouchou d’amour. Les autres bouquins de couture ne me parle pas alors je reste sur des valeurs sures.
Pourtant j’ai été déçue sur les 2 dernières éditions, que je n’ai carrément pas acheté (bouhhhh traitresse),et je me rabats sur les anciens modèles. Voici donc l’histoire du pull Aster : issu de l’édition mai-juin 2016, je n’avais pas été emballé sur le coup par ce modèle. Mouais, un pull genre sweat pour le printemps bof-bof, les manches 3/4 soit t’as chaud, soit t’as froid, et les photos du magazine ne m’ont pas séduite sur le coup.
Mais surtout ce qui me rebutais sur ce modèle, c’est le bord-cote. Je ne trouvais pas ça jojo, un peu trop sportswear à mon gout, manquant de classe et méga super cher. Mais ça c’était avant 😉

Avant que je ne découvre plusieurs versions vraiment sympas (avec un tissu plus épais et des manches rallongées c’est parfait pour l’hiver) mais surtout avant ma découverte des sites polonais, où le bord cote devient à la portée de tous, avec un énorme choix de couleurs et des idées d’association avec les tissus adéquats. Banco. Et puis à force de coudre des blouses, des tuniques, des tops en viscose, crêpe ou polyester j’avais envie de changement de matière. J’étais donc décidé à franchir le pas de danse de Fred Aster. Ok je sors !

 

Je jette donc mon dévolu sur un tissu sweat à bouclette à fleurs en jaune-olive, couleur improbable, mais que j’adore. J’ai toujours voulu avoir des fringues dans les tons jaunes sans jamais oser. C’est chose faite !


J’avais flashé sur le 2ème tissu « indian », mais très souvent en rupture de stock. J’ai donc patienté le réapprovisionnement et le voilà dans mon panier d’achat. Avec un bord-cote vanille, je le trouve parfait.

C’est un vêtement très facile à faire, rapide aussi grâce aux coutures à la surjeteuse. Il taille bien, certaines créatrices préconisent de la rallonger de 10cm (je ne me souviens plus si je l’ai fait ou pas!) et selon le souhait final il faut rallonger les manches. L’encolure pose parfois problème donc voici une petite explication. Il faut mettre les 2 parties encolure E/E et coudre uniquement les extrémités qui forment un V. On aplatit les coutures et on retourne sur l’endroit. Puis on épingle l’encolure sur le corps du vêtement en faisant correspondre les repères. Et voilà !

A bientôt !

 

Sweat mitch

Deux articles en moins d’une semaine?! Je bats tous mes records !!

Lors de mon précédent article j’avais évoqué ma trouvaille de nouveaux sites de tissus ! Ce sont des sites Polonais tels que sprzeda…, Metry…, Fabryka… Les tissus sont surtout, pour ne pas dire seulement, des jerseys, sweat plus ou moins épais, sweat bouclette, molletonné… Le tout avec des motifs supers sympas, surtout pour les enfants. J’avoue je n’achete jamais de tissus pour les Jim à tord, surtout pour le mini qui n’est pas en pleine crise existentielle vestimentaire. À 2ans il ne discute pas encore mes choix 😉 enfin pas tous !!

J’ai jeté mon dévolu sur le site dresowka, peut-être car c’est le plus facile à retenir! Mzis c’est surtout celui qui m’a le plus inspire, tant par la configuration du site, que par les tissus mais aussi les prix. Les frais de port paraissent élevés et parfois supérieurs au total du tissu seul mais si on fait le ratio, le prix du mètre est largement abordable et intéressant. Je me suis donc lancée dans une commande (vive Google translate !), avec plusieurs références pour mieux me rendre compte des différences d’epaisseurs.Paiement PayPal, livraison GLS et 5 jours plus tard le sésame est arrive !

Pas déçue du tout de mon colis. Je vais faire de belles choses et surtout ca va etre original !

Donc voici ma première création dans un sweat épais et molletonné ! J’ai utilisé le patron du sweat mitch du magazine Maison Victor édition Sept/Oct 2016, en taille 92cm. Simple et rapide, en moins de 2h j’ai boucle mon projet : décalque du patron, coupe du tissu, couture et finitions !

Le mini-jim est ravi et se prête au jeu des photos ! A refaire dans les autres étoffes de ma commande polonaise 😉

En attendant Noël…

Pas de publication depuis un moment par ici : beaucoup de projets couture, avec la découverte de nouveaux sites de tissus et en Pologne svp ! Je vous en parlerai prochainement. Plus des préparatifs d’un anniv et actuellement  ceux des fêtes de fin d’année car Noël arrive à grands pas…

Pas de Maitresse ou d’atsem à gater cette année, les grands Jim ayant 20 profs à eux 2 (difficile de choisir ?!), j’ai donc décidé de créer et d’offrir des petites choses aux personnes qui « m’emploient », même si en principe la tradition des étrennes est en sens inverse. Je suis généreuse et ça me fait plaisir !

Après plusieurs essais avec ma super machine dont je vous avais parle ici, j’ai décidé de customiser des t-shirts pour 2 adorables pépettes qui sont bien « fi-filles ». T-shirt basiques de chez Kiabi et custo rose en Easyflex PU et blanc pailleté en easy sparkle le tout venant de chez happyflex. Super site rapide et fiable, même si ils sont souvent en rupture de stock.

Images des coeurs et de la danseuse trouvées sur le net.

Pour les adultes ce sera des « windows box » remplies de chocolats !
J’ai pu télécharger le fichier gratuitement sur le store silhouette. Papier de chez Action, fenêtre en papier cadeau transparent, sur lequel j’ai mis un petit message en vinyl blanc de chez TransferId.

Contente du résultat, j’espère que tout le monde appréciera !

Une robe Captivante !

Bonjour, bonjour !

La rentrée est déjà un lointain souvenir, on a reprit le rythme : école collège, devoirs, et  activités sportives pour tout le monde. Mais l’été est encore bel et bien là (et c’est tant mieux), du coup j’avoue avoir du mal à coudre des vêtements d’automne, et j’ai encore envie de couture de petites robes…

Abonnée à Craftine box, j’avais reçu celle de juin composée d’une belle viscose imprimée, du lin, et du passepoil assorti orange. On nous proposait une réduction pour le patron de la robe Malo de Anne Kerdilès.

Pas totalement convaincue, je ne sais pas si c’est le modèle ou la couleur orange (certe il n’y en a pas beaucoup mais quand même), j’avais mis cette box de coté, attendant patiemment (pour une fois :-p) un coup de coeur, une idée, une envie …

De fil en aiguille De site en site,  je suis tombée sur le beau patron de la robe Magnolia, gratuit en plus ! et me disant qu’il serait parfait pour cette viscose qui dormait au fond de sa boite. Mais, (il y en a toujours un!), il faut une fermeture de 60cm, que je n’ai pas en stock évidemment, et du coup mon projet tombe à l’eau car cette robe je la veux là, tout de suite, maintenant, pour hier ! une vraie gosse. Je ne dis pas mon dernier mot et continue sans relâche à la recherche du patron, car j’étais vraiment décidé à coudre cette étoffe.

Et là banco. Un site de créateur indépendant : MLM patrons, qui propose le patron de « La captivante« . Patron en pochette ou en pdf (chouette ça va plus vite !), pas besoin de fermeture éclair, l’empiècement est idéal pour utiliser mon passe-poil orange…

PhotoGrid_1474879051530.jpg

Rien de compliqué dans le patron, il taille très bien, les explications sont claires et limpides. J’ai fait une version sans manche. Il m’en reste un petit morceau, ainsi que le lin assorti, mais tant pis, je trouverai bien de quoi m’en servir !

Ce que j’aime dans ce patron, c’est qu’on peut le décliner à l’infini : robe, tunique, avec ou sans manche, avec ou sans empiècement … Ca va devenir un de mes modèles chouchou 😀

Je profite donc des derniers rayons de soleil pour la mettre au maximum en étant parfaitement « Captivée » !

Un top Star !

Je trépignais d’impatience, mais le nouveau magazine « Maison Victor » est sorti… Bon ça fait déjà quelques semaines, mais comme on se l’arrache il n’est pas facile de le trouver !

Je suis de plus en plus fan de ce qu’il propose. Et je me suis juré d’en acheter un à chaque parution, car j’ai parfois souvent regretté de ne pas l’avoir pris en voyant après coup les superbes créations des un(e)s et des autres.

Une fois de plus, je ne suis pas déçue de cette édition, plusieurs modèles m’ont tapé dans l’oeil. J’en suis déjà à 3 créations !

Cette fois-ci je vous présente le top Star. C’est un petit débardeur sans prétention avec des bretelles originales qui se croisent dans le dos. Ils préconisent de faire des trous directement dans le tissu pour passer le cordon servant de bretelles et j’avoue que je ne suis pas convaincue par leur méthode (à refaire, je pense que j’opterai plutôt pour un ourlet dans lequel je passerai le cordon comme vu sur le net).

Mais je ne me suis pas vraiment posée la question, étant donné que j’ai « triché » avec un tissu polyester déjà perforé du coté de la lisière acheté pendant les soldes d’hiver chez Bennytex qui sera parfait pour ce modèle.

Collage created using TurboCollage software from www.TurboCollage.com

Aucune difficulté particulière. Je n’ai pas doublé mon top, je n’en voyais pas l’utilité et surtout ça m’aurait compliqué la tache plutôt qu’autre chose, j’ai cousu le cordon en haut du top pour ne pas que ça bouge et donner une jolie forme au haut et j’ai fini le tout avec un ourlet invisible à la main pour une finition plus jolie.